Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ceux qui font et ceux qui parlent

Publié le par Stéphane GOMEZ

À l'occasion du Débat d'Orientation Budgétaire, l'opposition nous a explicitement dit ce qu'elle nous reprochait : pour elle, nous ne faisons pas assez de grandes déclarations. Au moins le cadre est clair : l'opposition nous reproche de ne pas reproduire ce pour quoi elle a en partie été battue !

 

C’est vrai, nous ne dissertons pas à l’infini, car nous avons le courage et l’honnêteté de croire que la parole donnée aux habitants nous engage.

 

Pour clamer et déclamer, l’ancienne majorité s’y entendait. Que réalisait-elle ? Moins de la moitié de ce qu'elle promettait : ce sont ses propres chiffres dans ses propres Comptes Administratifs qui le confirment. Il ne suffit pas de griffonner une croix sur un plan (dans un lieu que l'on peut changer d'un plan à l'autre, d'un mois à l'autre) et d’un effet d’annonce pour avoir une école. Cela a pourtant été le leurre infligé aux Vaudais pendant plus de 6 ans !

 

Alors quand elle nous dit que nous nous ne ferions pas, ou pas assez…

 

D'autres avec un peu de lucidité pourraient constater que 112M€ d'investissements, ce n'est pas rien. C'est d'autant, que notre ferme volonté est de les réaliser sur ce mandat. Les écoles au Centre, au Sud et au Village sont en cours ; la médiathèque et maison de quartier au Mas aussi. Les fonciers sont acquis ou en voie d’acquisition, les concours lancés, les études aussi. Bien sûr tout cela n'est pas encore sorti de terre, mais ce le sera puisque déjà en cours. Sur la sécurité, nous continuons à recruter des policiers municipaux ou des ASVP, le plan de développement de la video surveillance est budgétisé, le poste de police municipale sera inauguré au printemps. Les budgets à la vie associative et aux sports sont maintenus, celui de la culture n'a jamais été aussi élevé sur la commune. C'étaient nos engagements, nous les tenons.

 

Comment, ceux-là mêmes qui ont fait si peu pour les Vaudais hier (au point de se faire congédier !) peuvent-ils venir aujourd’hui nous reprocher de manquer d'ambition ?

 

C'est peut-être d'ailleurs là que se cache la raison de cette agressive et permanente obsession, Conseil après Conseil : nous accuser de ne pas faire assez pour mieux cacher le vide de leur bilan. Notre ambition est de répondre aux besoins de note Ville et de ses habitants ; ce que nous disons nous le faisons.

Commenter cet article