Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'école devrait être le plus bel endroit de chaque ville

Publié le par Stéphane GOMEZ

L'école devrait être le plus bel endroit de chaque ville

Monsieur le Maire,

Madame la Ministre,

Chers collègues,

Mesdames, Messieurs,

 

Comme je ne manque pas de croire que cela plaira à certains, je me permets en terme d'introduction de cette intervention au nom des élus Socialistes et Républicains de me citer en train de citer, reprenant le propos d'Abraham LINCOLN : « 'Si vous trouvez que l’éducation coûte chère, essayez l’ignorance'. Le choix politique que nous portons est d’ouvrir des écoles pour fermer les prisons de l’ignorance. »

 

Nos engagements de campagne il y a 2 ans étaient de créer 3 écoles durant ce mandat. Nous n'avions pas forcément à disposition les chiffres de prospectives dont disposait l'Exécutif, mais les annonces de créations de classe que multipliait l'Éducation Nationale comme les échanges avec les parents nous permettaient sereinement de croire que nous étions dans le vrai avec cet engagement qui touchait à l'avenir sensible des enfants et des familles.

 

La réalité des situations a été pour nous une leçon de modestie : à notre arrivée, point de maîtrise foncière, point de montage financier, point de procédure lancée sur les 2 groupes scolaires annoncés et ré-annoncés depuis pourtant bien plus de temps qu'il n'en faut pour faire sortir une école de terre. Pire probablement : les effectifs pratiques et projetés -des chiffres qui existaient, il suffisait d'aller les lire et de les assumer- nous permettaient de voir que 3 écoles ne seraient en fait que le nécessaire pour absorber le besoin actuel (à moins de s'enfermer dans des extensions tout azimut et désarticulées de l'actuel et de développer ainsi des macro-écoles incohérentes et inefficaces), pas d'anticiper le développement de notre ville, alors que pourtant, il y a quelques conseils municipaux de cela la croissance démographique de la commune était érigée par des élus de l'ancienne majorité en critère d'évaluation du succès de leur action municipale.

 

Nous ne sommes pas, nous ne voulons pas être dans le discours de la méthode. Face à cette situation pire qu'attendue, nous ne nous sommes pas résolus à l'attentisme. Nous avons construit un groupe scolaire de préfiguration qui aujourd'hui est observé de près dans toute l'agglomération et même au-delà, nous avons lancé les maîtrises financières et foncières nécessaires pour les écoles sur lesquelles nous nous sommes engagés devant les citoyens, nous avons lancé les études pour déjà 2 écoles, nous lançons aujourd'hui le projet d'une 4ème école.

 

Oui, une 4ème école ! Décidément, pour une majorité municipale qui ne devait rien inaugurer, cela commence à peser lourd. Nous ne parlons même pas en plus ici du plan de déploiement numérique dans les écoles actuelles, les travaux d'entretien avec une enveloppe augmenté des 2/3 sur le mandat et les grosses actions de restructuration, le financement augmenté du Programme de Réussite Scolaire,… Décidément, cela pèse lourd sur les prisons de l'ignorance.

 

Cette nouvelle école est aussi le fruit des attentes sur le terrain des habitants rencontrés dans le cadre des réunions de concertation sur le Sud de la commune, des habitants qui nous interpellent sur un projet initié il y a presque 10 ans sans eux et qu'ils se sont évertués avec persévérance à reconquérir et qu'ils veulent maintenant, dans l'espace critique et constructif qu'ils ont construit, humaniser. Ils nous disaient qu'ils ne voulaient pas du pain et des jeux, des logements et un grand stade bis ; c'était en tout cas le choix de l'ancienne majorité qui n'avait pas voulu du Grand Stade maintenant à Décines mais qui dans sa délibération créant le PUP Gimenez prévoyait de construire en guise d'équipement public un stade de catégorie 5, juste en dessous de celui de Gerland.

 

Notre choix a été autre dans la renégociation de la convention de PUP, car ce que nous disaient les habitants est qu'ils voulaient de la proximité, du lien humain, une ville à vivre au quotidien. Déjà ils nous disent positivement cette école et surtout, car nous avons maintenant plus de temps, la manière de l'échange constructif pour la bâtir avec eux, notamment avec les Conseils de Quartier, et nous tenons là à souligner le travail de terrain et de dialogue que fait Nassima KAOUAH sur cette partie de notre commune, comme le font les 3 autres adjoints délégués aux Conseils de Quartier.

 

En dernier propos, reprenant comme souvent Oscar WILDE (certains vont finir par croire que je l'ai même lu…), je dirai que « l'école devrait être le plus bel endroit de chaque ville ou village, si belle que l'on punirait les enfants désobéissants en leur interdisant d'y aller le lendemain ». Nous ne prônons pas la punition, mais nous sommes par contre attachés à construire de belles écoles, dans lesquelles les enfants de Vaulx-en-Velin auront plaisir à cheminer et à étudier, pour construire leur avenir et forger notre Nation et notre futur partagé.

Commenter cet article