Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et nous nous aimerons...

Publié le par Stéphane GOMEZ

Et nous nous aimerons...

Tribune du 1er journal municipal après le 13 novembre 2013...

 

L'année 2015 se termine tragiquement comme elle avait commencé. L'aveugle barbarie frappe de nouveau notre pays. Le massacre perpétré ce 13 novembre, en ciblant des lieux de convivialité, en s'acharnant sur des hommes et des femmes de tous âges, de toutes conditions, origines ou nationalités, de toutes croyances ou philosophies, veut créer le chaos dans notre Nation, segmenter notre société.

 

En ce temps de deuil, c'est l'essence même de notre République, de notre cohésion sociale qu'il faut réaffirmer et renforcer.

 

Nous soutenons toutes les mesures prises pour la sécurité de tous les citoyens, dans le respect de l'essentiel état de droit. Dans la même démarche, nous rejetons les discours qui veulent répondre à la haine par la haine ou instrumentaliser les crimes odieux.

 

Il faut par ailleurs, décortiquer les mécanismes qui font basculer des hommes et des femmes -souvent jeunes- dans le terrorisme pour en combattre les causes à la racine et recourir à toute la force de l'appareil judiciaire pour réprimer les auteurs d'attentats. Dans le même mouvement, nous devons réaffirmer et porter les valeurs humaines qui fondent notre Nation. Renoncer à nos valeurs universelles, à notre état de droit, à notre joie de vivre ensemble serait offrir la victoire à laquelle ces fanatiques aspirent.

 

Dans ces instants où les questions légitimes nous assaillent, où les populismes et les extrémistes veulent nous diviser par leurs actes violents et des discours de haine, nous voulons rappeler cette phrase de Martin Luther King : « On ne combat pas l'obscurité par l'obscurité, on la combat par la lumière. On ne combat pas la haine par la haine, on la combat par l'amour ».

 

Nous savons depuis Jules Michelet ou Ernest Renan, que notre République est un acte de confiance dans un présent que nous partageons et un avenir que nous bâtissons ensemble. Nous redécouvrons, dans l'horreur, que notre République est aussi un acte d'amour.

 

Nous ne douterons pas du bien fondé de la sanction, quand le bras puissant et séculier de la Justice s'abattra sur les terroristes et les propagandistes de la haine. Nous ne doutons pas quand nous redisons que la réponse politique à la haine, c'est la réaffirmation de nos libertés individuelles et collectives, de la Démocratie.

 

Et reprenant Jean Jaurès, concluons qu'ensemble, dans la sombre nuit qui mène à la Justice, nous rallumerons tous les soleils dans toutes les hauteurs de l'espace.

 

Commenter cet article